Vademecum 2024-25 – Stage de MG en milieu hospitalier

10. Le temps de travail

10.1. Rappel

Pour rappel, l’obligation des 120 heures de garde ne vaut pas pour les stages en milieu hospitalier.  L’obligation annuelle de 120 heures de garde peut donc être diminuée en proportion de la période de stage en milieu hospitalier.

10.2. Le temps de travail

10.2.1. Le temps de travail est de 48 heures par semaine, avec un lissage possible sur 8 semaines.

Le temps de travail de répartit en deux catégories :

  • Le temps de travail académique pendant le stage hospitalier (de 5 à 8 heures par semaine)
  • Le temps de travail au sein de l’hôpital (de 40h à 43 heures par semaine)
10.2.2. Le temps de travail académique pendant le stage hospitalier comprend :
  • Le temps de travail lié à la participation aux 17 séminaires 1/15 (ou SPMA ou loco-régionaux). La participation à un de ces séminaires correspond à 3 heures de travail.
  • Le temps de travail pour la présence aux cours universitaires du Master de spécialisation en médecine générale
  • Le temps de travail pour la réalisation du TFE (ou d’autres travaux exigés par l’université).

Ce temps de travail académique peut varier entre 5h et 8h par semaine.

Le département universitaire du candidat MG concerné a la possibilité de fixer pour le stage le nombre d’heures académiques requis (8, 7, 6 ou 5 heures par semaine, avec un lissage sur 8 semaines). Dans ce cas, cette exigence académique est explicitée via fordoc dans un avenant aux conventions de stage.

Le contrôle du temps de travail académique est laissé à la discrétion du département universitaire du candidat MG concerné.

10.2.3. Le temps de travail au sein de l’hôpital comprend :
  • Les activités médicales de contact avec les patients.
  • Les gardes obligatoires (les gardes de service, les tours de salle ; les gardes au service des urgences de l’hôpital ; les gardes rappelables) voir le chapître 11 du vademecum
  • Des activités scientifiques au sein du service hospitalier pour approfondir l’étude de situations rencontrées au quotidien dans la pratique clinique.
  • Le travail administratif.
  • La participation à la vie professionnelle du service hospitalier
  • Les supervisions « minutes » avec les Maîtres de stage
  • Les supervisions cliniques et pédagogiques (analyse d’un cas, une situation, une intervention particulière ; encadrement d’une pratique professionnelle ; transmission de connaissances, de compétences, d’expériences ; ajustement de la relation professionnelle ; fixation des objectifs de l’assistanat ; évaluation des résultats atteints lors de l’assistanat).

Ce temps de travail au sein de l’hôpital peut varier entre 40h et 43h par semaine en fonction du nombre d’heures académiques.

10.3. En cas de conflit d’agenda

En cas de conflit d’agenda entre le temps de travail clinique et le temps de travail académique, le candidat MG a le droit de pouvoir remplir prioritairement ses obligations universitaires de présence à un séminaire 1/15 (ou SPMA ou loco-régional) ou de présence à un cours universitaire du Master de spécialisation de MG.

10.4. Reporting des prestations

10.4.1. Le candidat MG remplit la timesheet du mois dans fordoc :
  • le nombre d’heures de travail de pratique clinique au sein du service hospitalier
  • dont le nombre d’heures de supervision
  • dont les heures de garde obligatoire
  • le nombre d’heures de travail académiques (le nombre d’heures de participation aux séminaires, de participation au cours, de travail personnel)
  • la liste des congés en précisant la raison
10.4.2. Le Maître de stage reçoit un mail qui l’invite à se connecter sur fordoc.

Il approuve ou désapprouve la partie de la timesheet qui concerne le temps de travail de pratique clinique, le temps de travail de supervision, les différents congés. Le temps de travail académique déclarées par le candidat MG dans fordoc ne font pas l’objet d’une approbation ou désapprobation du Maître de stage.

 10.4.3. L’antenne locale du CCFFMG valide également la timesheet.

L’antenne s’assure que la timesheet est conforme à la législation.

10.5. Pause de midi

Tout en tenant compte de l’organisation de la charge de travail, l’horaire de base convenu entre le maitre de stage et le candidat médecin généraliste comprend la possibilité d’une interruption d’au moins 30 minutes par journée de travail, à prendre de préférence dans la période 12h et 14h. Si la pause est prise, elle n’est pas comptabilisée dans les prestations de travail.